Radiologie Interventionnelle 

Share on

Radiologie Interventionnelle 

La radiologie interventionnelle implique le diagnostic et le traitement percutané ou endovasculaire grace à des aigullles, des sondes ou des cathéters spéciaux en étant guidé par l’angiographie, la tomodensitométrie et l’échographie.

Le Département de Radiologie Interventionnelle du Centre Médical Anadolu opére 24 heures par jour, 7 jours par semaine et, grâce à ses équipements à la fine pointe de la technologie, peut répondre à toutes les demandes de diagnostic et de traitement des patients et de leurs médecins.

Le contrôle qualité des procédures et de la préparation des patients, de l’équipement et du personnel du Département de Radiologie Interventionnelle s’effectue selon les recommandations nationales et internationales. Toutes les procédures de radiologie interventionnelle sont effectuées selon les taux de succés et de complications standards des recommandations internationales, en visant un résultat idéal  (100 % succès, 0% complications). Au Centre Médical Anadolu, toutes ces procédures sont effectuées par des radiologues accrédités nationalement et inernationalement (EBIR, European Board of Interventional Radiology). Les patients sont examinés par le médecin de l’équipe de radiologie interventionnelle avant chaque procédure et des tests d’imagerie et de laboratoire sont effectués aprés le traitement.

Procédures interventionnelles effectuées au Département de Radiologie Interventionnelle du Centre Médical Anadolu

  • Biopsies/repérage des tumeurs par TDM, IRM ou Echographie
  • Drainage des kystes, abscès, fluides et de la bile
  • Cathéterisme veineux
  • Traitements endovasculaires à l’angiographie comme la pose de ballon, de stents ou l’embolisation en cas de problèmes vasculaires.
  • Interventions oncologiques comme  l’ablation tumorale par radiofréquence ou la chimio-embolisation de patients cancéreux

Les biopsies tumorales/repérage des tumeurs:

Des échantillons tissulaires sont prélevés grâce à des aiguilles spéciales, en étant guidés par la TDM, l’échographie ou l’IRM et évalués en laboratoire pour un diagnostic final.

Le repérage des tumeurs est effectué en utilisant des filaments en métai ou d’autres matériaux similaires pour le diagnostic (ablation chirurgicale du tissu) ou le traitement (avant l’exposition au cyberknife).

Drainage

Le drainage des fluides, de l’urine, de la bile et des kystes est effectué grâce à des aiguilles ou tubulures spéciales, en étant guidé par la TDM, l’échographie ou l’IRM. Un catherer pourra être inséré, si nécessaire, après  l’intervention.

Cathétérisme intra-veineux

En cas de chimiothérapie ou dialyse, des cathéters intra-veineux sont insérés dans les principales veines de la nuque ou du bras grâce à des aiguilles et des sondes spéciales en étant guidé par échographie ou fluoroscopie

Traitements endovasculaires

Les traitements endovasculaires sont des interventions chirurgicales intraveineuses minimes suite à un diagnostic. Ces interventions s’effectuent sous angiographie comme l’angioplastie (dilation par un ballon), pose de stent (veine artificielle) dans des artères rétrécies et emolisation (obturation) en cas de saignements ou de structures anormales des veines. Les principales techniques de traitements vasculaires sont:

  • Stent carotidien
  • Stent rénal
  • Pose de ballons et de stents dans les veines des bras et des jambes
  • Pose de stents lors d’anévrismes de l’aorte
  • Embolisation pour contrôler les saignements lors d’anévrismes ou d’endommagement des veines

Les Procédures interventionnelles radio-oncologiques

Chez les patients atteints de cancer, la chimiothérapie (thérapie médicamenteuse), la radiothérapie (thérapie aux rayons), la chirurgie, ainsi que leurs différentes associations ont été utilisées depuis très longtemps. Ces traitements varient selon le stade du cancer du patient. Les spécialistes en radiologie interventionnelle collaborent avec des oncologues pour poser le diagnostic, combiner les traitements et traiter les complications chez les patients cancéreux afin d’améliorer leur qualité de vie.

Procédures en radio-oncologie interventionnelle:

  • Biopsies tumorales
  • Pose de chambre implantable chez les patients nécessitant un accès veineux à court ou long terme pour traitement oncologique
  • Drainage de la bile et d’autres liquides (tumeurs obstructives du foie et des voies biliaires)
  • Néphrostomie(insertion de cathéterpour prévenirl’infectionen cas d’obstructiondel’appareil urinaireet protégerla fonction rénale)
  • Chimioembolisation, ressection de tumeurs (tumeurs du foie)
  • Embolisation de tumeurshypervasculariséespour contrôler un saignement(occlusion à l’angiographie d’un vaisseau sanguin)
  • Traitement des complications liées aux maladies artérielles et veineuses (thromboses veineuses – artérielles, plexus basal veineux, installation d’un filtre)

Chimio-embolisation


La chimio-embolisation est une méthode d’angiographie utilisée dans le traitement des tumeurs hépatiques primaires (carcinome hépatocellulaire) et des métastases hépatiques. Après avoir inséré un cathéter fin dans la veine hépatique, des microsphères chargées d’une substance cytotoxique sont injectées dans le lit tumoral afin d’augmenter le temps de contact avec le produit. L’efficacité du traitement est accrue et les effets secondaires diminuent. De plus, les microsphères réduisent l’alimentation vasculaire des tissus tumoraux.

L’ablation tumorale

L’ablation tumorale est effectuée sous contrôle de l’imagerie (échographie, TDM, IRM). Les tumeurs localisées dans différents endroits du corps sont soit chauffées, congelées ou injectées avec de l’acide ascitique ou de l’alcool destinés à tuer les cellules cancéreuses.

Le drainage percutané de liquide

Lorsque certains cancers augmentent de taille, ils réduisent le débit d’urine ou de bile entraînant une défaillance de certains organes ou des infections. Les radiologues interventionnels résolvent ces problèmes en insérant à travers la peau un cathéter ou un stent en plastique ou en métal tout en évitant la section obstruée/rétrécie de l’organe impliqué. Les procédures les plus connues sont les néphrostomies percutanées (cathétérisme des voies urinaires) et le drainage biliaire percutané.

Accès veineux à court / long terme chez les patients cancéreux

Lorsque l’on doit effectuer des prélèvements sanguins répétés, administrer des médicaments ou des perfusions nutritives par voie sanguine,  pour le confort du patient, il est préférable de poser un cathéter temporaire au niveau des vaisseaux du bras ou du cou à l’aide de l’échographie ou de la fluoroscopie.

Embolisation pour contrôler le saignement dans des cas de tumeurs hypervascularisées (obturation des veines qui saignent à l’angiographie),

Cette méthode est utilisée dans certains cancers où l’hémorragie ne peut être contrôlée, on pénètre dans la veine qui saigne et on l’obstrue par angiographie.

Traitements des complications dues aux maladies artérielles et veineuses (thromboses veineuses – artérielles, plexus basal veineux, pose d’un filtre) :

De bons résultats sont obtenus en phase précoce en utilisant des anticoagulants pour l’embolisation et la thrombose des veines.

Nos médecins

 

Histoire des patients

Histoire
de nos patients 
Visualiser   Lire
 

Tous les droits sont réservés
au Groupe Anadolu
Copyright © 2014