TrueBeam

Share on

TrueBeam

L’objectif principal des technologies utilisées en radio-oncologie est de contrôler la tumeur par émission de rayons à haute énergie tout en protégeant les organes vitaux environnants. Ces rayons à haute énergie et à fortes doses tuent les cellules tumorales tout en empêchent leur croissance et leur division. Les cellules tumorales se divisent plus rapidement que la plupart des cellules normales. La radiothérapie peut ainsi traiter différents types de tumeurs. Les cellules cancéreuses à proximité peuvent être affaiblies par les rayons mais, grâce à leurs mécanismes de réparation, absents des cellules normales, elles récupèrent rapidement. Le dispositif TrueBeam STX permet de disposer de plusieurs plateformes thérapeutiques sur un même appareil.

Quelles techniques thérapeutiques peuvent être appliquées par Truebeam?

Les modèles Truebeam et Truebeam STX permettent l’utilisation de nombreuses techniques complexes de traitement au sein d’un même appareil. Grâce à l’émission de différents niveaux d’énergie des photons et des électrons, toutes les régions du corps peuvent être facilement atteintes. Surtout lorsqu’il s’agit d’une radiothérapie d’organes mobiles tels que le pancréas, le poumon, la prostate et le sein, le repérage de la tumeur en temps réel peut être effectué en synchronisant l’émission de rayons et l’imagerie.

Quelles sont les principales techniques réalisables grâce au Truebeam et au Truebeam STX?

  • La radiothérapie conformationnelle en 3D (3DCRT)
  • La radiothérapie par intensité modulée (IMRT)
  • La radiothérapie par image guidée (IGRT)
  • La radiochirurgie stéréotaxique (SRS)
  • La radiothérapie stéréotaxique du corps (SBRT)
  • Le Rapid Arc®
  • L’irradiation à photons (corps entier, hémicorps)
  • Les faisceaux d’électrons du corps entier

Comment fonctionne ce système et quelles sont ses caractéristiques?

Le Truebeam tourne autour du patient, envoyant la dose de rayons planifiée, selon des angles prédéterminés. L’imagerie, la technologie RapidArc adaptée à cet appareil et le repérage de la tumeur en temps réel sont combinés sur un même appareil, les rayons sont ainsi envoyés de manière précise aux volumes tumoraux visés. Tout au long du traitement, grâce à un système de monitorage respiratoire et à différents systèmes d’imagerie, les cliniciens reçoivent des informations sur la localisation du traitement.

Les propriétés du système

Le temps de traitement est diminué, jusqu’à 50%. Grâce au mode FFF (Flattening Filter Free), les doses à haute énergie sont quatre fois plus importantes que celles des applications classiques. Les doses à faibles énergies sont doublées ce qui réduit le temps de traitement du patient. Le traitement peut ainsi être réduit de 2 à 4 minutes.

Un dispositif entièrement numérique intégrant une automatisation “intelligente”, le repérage, l’imagerie et la thérapie.

Grâce à la fonction « GatedRapidArc », l’émission du faisceau de rayons peut être synchronisée avec la respiration du patient.

On peut employer la même précision millimétrique aussi bien pour protéger les tissus normaux environnants que pour l’envoi du faisceau de particules vers la tumeur.

C’est l’un des rares dispositifs qui peut accueillir plusieurs techniques thérapeutiques sur une même plateforme.

Quelles maladies peuvent être traitées?

Toutes les régions intra et extra craniennes peuvent être traitées. En voici quelques exemples:

  • Malformations artério-veineuses
  • Neurinomesacoustiques
  • Métastases cérébrales
  • Cavernomes
  • Gliomes
  • Craniopharyngiomes
  • Tumeurs hépatiques/métastases
  • Tumeurs pulmonaires/métastases
  • Méningiomes
  • Tumeurs cérébrales pédiatriques
  • Adénomes hypophysaires
  • Cancers de la prostate
  • Tumeurs de la moelle épinière/métastases
  • Névralgies du trijumeau
  • Métastases surrénaliennes
  • Tumeurs du pancréas et autres tumeurs

Quelles sont les phases du traitement?

On utilise des supports ou un matelas à dépression (matelas à coquille) pour maintenir le patient selon l’emplacement de la zone à traiter. Ainsi, à chaque étape du traitement, on peut s’assurer dans la mesure du possible que le patient reste immobile dans la même position durant toute la séance. Après avoir stabilisé le patient, des images tomodensitométriques à coupes fines sont prises et transférées au système de planification. Les images TEP et IRM du patient, prises au préalable, sont fusionnées avec celles de l’angiographie et d’autres images, permettant ainsi de cibler et de circonscrire les organes vitaux. Un plan de traitement optimal est créé à l’aide du logiciel du système de planification. Ce plan est validé par le physicien et le médecin avant son administration au patient par le dispositif.

Que ressent le patient durant la procédure?

Le patient est éveillé. On lui demande de rester immobile dans une position prédéterminée. A l’aide de dispositifs de fixation, les patients sont maintenus immobiles en fonction de la région à traiter.

Dans quels délais le patient peur-il reprendre sa vie quotidienne?
Ce n’est pas un traitement qui affecte la vie quotidienne du patient. C’est un moyen de traitement ambulatoire. Après une séance à la date et l’heure précisées, le patient peut retourner à ses activités de tous les jours.

Quels sont les avantages pour le patient?

  • Il s’agit d’une technique thérapeutique non invasive. On n’utilise pas de moyens invasifs pour maintenir le patient.
  • C’est une méthode à haute sensibilité. Des doses élevées de rayons sont administrées avec haute précision à la tumeur. Les doses sont fortement réduites aux marges de la tumeur. On anticipe le déplacement de la tumeur en fonction de la respiration ou d’autres mouvements, ce qui évite aux rayons d’atteindre des endroits sains.
  • C’est une méthode rapide, plus rapide que d’autres méthodes comme le SRS et SBRT. La séance est terminée en environ 15 à 20 minutes.
  • Le traitement peut être fractionné. Les doses thérapeutiques peuvent être administrées en une fraction ou plusieurs, en fonction de l’avis médical.
  • Le traitement peut être personnalisé. Cela permet au médecin d’appliquer différentes modalités de traitement en fonction de l’état actuel de la maladie du patient.
  • Cette technique offre des alternatives thérapeutiques chez certains patients, en cas de tumeurs situées en profondeur, inopérables ou déjà irradiées

Nos médecins

 

Histoire des patients

Histoire
de nos patients 
Visualiser   Lire
 

Tous les droits sont réservés
au Groupe Anadolu
Copyright © 2014