Patient cases

Share on
Patient cases

Ali Y.

Oncology
Country: Kazakhstan

Ali Y.

Ali est âgé de 56 ans. Il arrive chez nous de la ville d’Uralsk au Kazakhstan, où l’on découvre une tumeur dans ses poumons. Lors du diagnostic et l’établissement du plan de traitement, il s’adresse à plusieurs cliniques au Kazakhstan et en Russie, mais ni la qualité du diagnostic, ni le plan de traitement proposé ne satisfont ses exigences. Le 13/07/2015, Ali Y. se tourne vers l’Anadolu Medical Center à Istanbul pour recevoir un diagnostic et un traitement approprié. Suite aux examens complémentaires, le diagnostic d’un adénocarcinome est posé. Le 20/07/2015, le patient est opéré par le chirurgien thoracique Dr Altan Kır. Ensuite, le Dr. Yeşim Yıldırım prescrit des séances de chimiothérapie adjuvante au patient. Le patient suit quatre séances de chimiothérapie. Finalement, le professeur Dr. Kayıhan Engin recommande de la radiothérapie adjuvante et le patient a deux à trois semaines pour décider l’endroit où il voudrait suivre la radiothérapie, à l’Anadolu Medical Center ou au Kazakhstan.

Pendant trois mois, j’avais des douleurs persistantes au niveau du dos, en-dessous de l’omoplate et dans la poitrine, au niveau du cœur. Lors d’un examen de routine à Uralsk, une tumeur dans les poumons a été découverte. Nous nous sommes tournés vers plusieurs cliniques au Kazakhstan afin de recevoir une confirmation du diagnostic et un plan de traitement. Nous nous sommes rendus dans des centres médicaux en Russie, à Samara et à Moscou. En Russie, je n’ai reçu aucune garantie et le traitement qui m’a été proposé ne m’inspirait pas de confiance. Vous-vous imaginez ? J’ai appris plus tard, le diagnostic que l’on m’avaıt proposé en Russie était erroné. En fait, selon celui-ci, les tumeurs malignes n’étaient pas concentrées à un seul endroit, mais dispersées, ce qui n’était pas vrai.

Un de mes meilleurs ami, un compatriote, m’a conseillé de m’adresser à l’Anadolu Medical Center. J’ai envoyé les résultats des examens et les conclusions médicales dont je disposais et les médecins de l’Anadolu Medical Center m’ont répondu très rapidement. Je n’avais absolument aucun doute concernant le traitement médical en Turquıe, c’est pourquoi je n’ai pas tardé à acheter mes billets d’avion et nous nous sommes envolés pour Istanbul. J’ai été impressionné par l’accueil chaleureux, je me sentais comme à la maison, et heureusement, il s’est avéré que les médecins là-bas étaient aussi très bons. Quand nous sommes arrivés, je ne connaissais personne, mais j’ai rapidement fait connaissance avec les médecins et les infirmières. Ce sont tous des personnes très chaleureuses et serviables. Ils ont rapidement posé le diagnostic et donné leur conclusion, et comme je l’ai déjà dit, cela ne correspondait pas à ce que j’avais entendu comme diagnostic en Russie. Mes médecins traitants étaient le Dr Yeşim Yildirim et le Dr Altan Kir, à qui je serai reconnaissant toute ma vie. En premier lieu, bien sûr, au Dr Altan Kir, qui a fait l’opération. Le lendemain de l’opération, quand il est venu me voir dans la chambre pour me demander comment je me sentais, je ne ressentais aucune douleur et j’ai demandé à ma femme quand j’allais être opéré. Alors ma femme a dit que j’étais déjà opéré (rires). Je ne l’ai pas cru avant de voir les points de suture, tellement je me sentais bien. J’ai été opéré le 20 juillet, et le 24 juillet j’étais déjà sorti de l’hôpital. Le médecin était tellement sûr du bon résultat que quatre ou cinq jours plus tard nous avons pris l’avion de retour. Aujourd’hui, je me sens merveilleusement bien. J’ai recommandé l’Anadolu Medical Center à deux de mes amis du Kazakhstan qui étaient confrontés à des problèmes oncologiques, et l’un d’entre eux est déjà venu pour se faire soigner. Je leur ai expliqué que tous les médecins ici sont de vrais scientifiques, qu’ils sont très compétents et ça c’est l’essentiel. Ils vous traitent comme un membre de la famille, ils  vous assistent, ils vous aident. Je suis reconnaissant à tous, même aux infirmières qui m’installaient le cathéter pour la chimiothérapie de telle façon que je ne sentais presque rien. Je remercie l’ensemble du personnel pour tout ce qu’ils ont fait pour moi. Après l’opération et la chimiothérapie, j’ai consulté les médecins au Kazakhstan. Ils ne pouvaient pas le croire. Ils étaient étonnés des résultats et avaient envie de faire connaissance avec les médecins d’Anadolu Medıcal Center.

J’appelais l’hôpital pendant la journée et pendant la nuit du Kazakhstan. Vous vous imaginez ? On décrochait: « Qu’est-ce qu’il y a, Ali ? Qu’est-ce qui ne va pas?». Je recevais toujours une réponse et des conseils sur ce qu’il fallait faire, même d’une voix ensommeillée, je recevais toujours une réponse.

Je voudrais encore une fois remercier de tout cœur l’ensemble du personnel de la clinique pour leur professionnalisme et leur attitude chaleureuse. J’espère revenir en Turquie seulement en vacances.

 

Histoire des patients

Histoire
de nos patients 
Visualiser   Lire
 

Tous les droits sont réservés
au Groupe Anadolu
Copyright © 2016