Patient cases

Share on
Patient cases

Saymon R.

Cardiovascular Surgery
Country: Russia

Saymon R.

L’issue heureuse d’une opération imprévue

La famille R. décide de célébrer le quarantième anniversaire de Saymon à Istanbul et s’envole pour la Turquie. Quelque temps après l’embarquement à Amsterdam, Saymon R. se sent mal et une infirmière voyageant sur le même vol lui apporte le premier secours. Il explique ce qui lui est arrivé et raconte comment son traitement s’est passé:

«Mon cœur s’est mis à battre très vite et j’ai commencé à transpirer abondamment.Ma femme, Etti, a commencé à crier quelque chose comme: « Aidez-nous, s’il vous plaît ! ». A ce moment-là, l’infirmière qui était assise à côté de nous, m’a beaucoup aidé.Elle m’a demandé de me coucher, mais là il n’y avait pas assez de place pour cela. Une fois dans la bonne position, j’ai essayé deme maintenir comme ça.

Quand nous sommes atterris à l’aéroport Sabiha Gökçen,on m’a emmené à l’infirmerie de l’aéroport.  Les médecins de l’infirmerie ont fait tout ce qu’ils pouvaient, mais le rythme cardiaquerestait le même.Ensuite, on m’a emmené  à l’Anadolu Medical Center.Mon rythme cardiaque a été normalisé suite aux procédures aux urgences.Mon médecin, le Dr Sertac Cicek, a dit que je pouvais rentrer aux Pays-Bas et poursuivre le traitement là-bas ou rester ici et subir l’opération à l’Anadolu Medical Center.Pour des raisons médicales, il m’a recommandé de rester et de me faire opérer avant mon départ.Cela nous a fait réfléchir.Si nous le voulions, notre assurance maladie supplémentaire pouvait couvrir tous les frais et même le coût du vol médical enambulance aérienne.Mais après notre retour aux Pays-Bas il aurait fallu attendre longtemps pour l’opération.Dans notre pays, il faut attendre longtemps pour se faire opérer, car les listes d’attente sont longues.Pour cette raison, nous avons décidé de rester à l’Anadolu Medical Center et c’est juste à ce moment-là que mon anniversaire est arrivé et les infirmières ont organisé ma fête d’anniversaire, ce qui était une agréable surprise pour moi.Nous étions très surpris et heureux.Je me sens très bien après cette opération réussie.Nous n’avons pas pu profiter de nos vacances, mais nous reviendrons l’année prochaine pour nous promener à Istanbul. »

Le spécialiste en cardiologie et affection cardio-vasculaire, Dr Sertac Cicek, raconte le cas de Saymon R. et de son traitement: «Nous avons agi rapidement quand Saymon R. a été amené aux urgences et le problème avec le rythme cardiaque est devenu contrôlable. Cependant, son anamnèse dévoilait une crise cardiaque il y a précisément dix ans. Lors de l’examen du patient, effectué à ce moment-là, on lui avait signalé que l’une des veines sur le côté droit était bouchée. Malgré cela, on lui avait prescrit seulement un traitement médicamenteux. Selon le patient, il n’avait même pas suivi les prescriptions des médecins. Les médecins lui avaient tout simplement prescrit des médicaments. Les palpitations du patient s’intensifiaient avec le temps et dans l’avion s’est produite une situation, appelée tachycardie ventriculaire.
Au cours des analyses, nous avons constaté qu’il s’agissait d’un rétrécissement des vaisseaux coronaires alimentant le myocarde et les autres vaisseaux, et  également  d’une hypotrophie du myocarde.Nous considérons que c’est la cause des problèmes avec le rythme cardiaque.Sans tarder, nous avons effectué un pontage coronarien.Nous avons utilisé la méthode du pontage pour toutes les veines obstruées.Après avoir résolu le problème de l’hypotrophie, le trouble du rythme cardiaque a également été résolu avec succès.Il a supporté l’opération très bien.Son épouse a aussi un pontage coronarien dans son anamnèse.Les conjoints disent que tout s’est passé plus facilement que prévu. »

 

 

Histoire des patients

Histoire
de nos patients 
Visualiser   Lire
 

Tous les droits sont réservés
au Groupe Anadolu
Copyright © 2016