L’une des préoccupations principales du cancer du sein est la propagation (métastase) du cancer à d’autres organes. Dans ces cas, la scintigraphie des ganglions lymphatiques sentinelles, un test de diagnostic mis au point pour identifier une atteinte des ganglions lymphatiques, est une méthode d’imagerie offrant des capacités de diagnostic et de surveillance supérieures.

Une fois que le spécialiste en médecine nucléaire a identifié l’implication du ganglion sentinelle à l’aide de la technique de cartographie, le chirurgien n’a plus qu’à le retirer chirurgicalement.

La biopsie des glandes lymphatiques sentinelles est réalisée en injectant un traceur radioactif dans la région. Il atteint la zone située sous l’aisselle ou le ganglion sentinelle à proximité en environ cinq à sept minutes. En retirant ces ganglions lymphatiques, nous pouvons évaluer le potentiel de métastase des cellules tumorales. Si les cellules tumorales ne sont pas trouvées, la procédure est terminée. Parfois, un tel résultat signifie que les ganglions lymphatiques restants ne doivent pas être enlevés. Cependant, la recherche de cellules cancéreuses dans les ganglions lymphatiques «gardiens» nécessite souvent le retrait de ganglions lymphatiques supplémentaires.