Les chirurgies mini-invasives sont réalisées à l’aide d’une caméra et d’instruments manuels en pratiquant des incisions de 0,5 à 1,0 cm de large au niveau de la face antérieure de la paroi abdominale. Cette méthode peut être utilisée dans de nombreux domaines comme la chirurgie cardiaque ou dans les cas des hernies.

Les principes de base de la chirurgie ouverte s’appliquent également à la chirurgie mini-invasive. La principale différence entre ces deux méthodes est que la chirurgie mini-invasive permet d’atteindre la cible par des incisions de l’ordre de 0,5 à 1,0 cm de large grâce à l’utilisation d’instruments couplés à un système d’imagerie vidéo. La chirurgie mini-invasive la plus fréquente est la « cholécystectomie laparoscopique », l’excision de la vésicule biliaire par laparoscopie. Cependant, de nombreuses interventions comme celles de l’hernie inguinale, de l’appendicite, du reflux gastrique et des hernies hiatales peuvent être effectuées par laparascopie. On peut également utiliser la laparoscopie pour enlever la rate ou la surrénale ainsi que pour des interventions sur le cancer du colon. De plus, les techniques mini-invasives peuvent être utilisées en neurochirurgie, en gynécologie, en urologie et en cardiovasculaire.