Ici tout est fait pour des opérations “sans aucun danger”:

Salle d’Opération Hybride

Les salles de chirurgie pour les opérations cérébrales et neurochirurgicales les plus complexes qui soient, sont adaptées aux technologies du monde et aux salles d’opération hybrides, qui offrent aux chirurgiens et aux patients un environnement plus sûr. Parce que tous les dispositifs technologiques de pointe nécessaires sont combinés dans cette salle!

EN PLUS

  • Moins de traumatisme chirurgical
  • Une incision plus petite
  • Durée d’opération plus courte
  • Moins de perte de sang
  • Moins de complication
  • Moins de durée d’hospitalisation
  • Coût plus faible

Anadolu Medical Center

Directeur du Département neurochirurgie

Prof. Dr. Serdar Kahraman

“Les salles hybrides sont un nouveau concept où il est possible d’utiliser à la fois les systèmes de radiologie avec les appareils médicaux…”

Anadolu Medical Center

Expert de la chirurgie cérébrale et du système nerveux

Dr. Prof. Selçuk Göçmen

“Grâce au microscope opératoire particulier associé à la neuro-navigation nous pouvons enlever la tumeur au maximum avec une incision plus petite et une moindre marge d’erreur.”

La médecine est l’un des domaines qui profite le plus des technologies. C’est pour cette raison que nous rencontrons de jour en jour des traitements plus confortables et plus fiables. Les méthodes intelligentes de diagnostic et de traitement qui luttent contre le cancer durant ces dernières années, les développements comme la chirurgie robotique qui est l’un des tournants les plus importants dans la chirurgie où les appareils de radiologie sont les fruits des développements remarquables de la science et technologie de médecine. Ces technologies font désormais une partie intégrante des salles d’opération et nous présentent des salles d’opération totalement différentes: “les salles d’opération hybride ”. Nous avons voulu demander aux chirurgiens leur avis sur ces équipements de haute technologie qui apportent de gros avantages non seulement pour les chirurgiens mais aussi les malades et les partager avec vous dans notre magasine Vital. Notre article vise à prendre en main les salles d’opération hybride avec la contribution du Prof. Dr. Serdar Kahraman, Directeur du Département de neurochirurgie d’Anadolu Medical Center et du Prof. Agrégé Selçuk Göçmen, neurochirurgien …

TOUT DANS UNE SEULE SALLE!

“ Les salles hybrides sont un nouveau concept où il est possible d’utiliser à la fois les systèmes de radiologie avec les appareils médicaux. En fait, les appareils de radiologie mobiles (fluoroscopie à embout C) ont commencé à être utilisés dans les salles d’opération dans les années 1970 mais aujourd’hui la situation a pris une allure complètement différente. A la suite de la mise en service des appareils de radiologie à résonance magnétique (MR) et de tomographie informatisée (BT) mobiles, avec l’utilisation des technologies de pointe comme l’appareil de neuromonitorage et la détermination de la cible chirurgicale que l’on nomme neuronavigation (observation des fonctions du cerveau et du système nerveux au cours de l’opération), nous avons tout à fait atteint la concept « hybride ». Enfin, avec l’ajout des microscopes chirurgicaux à filtre spécial fluorescent ainsi que des systèmes de navigation des équipements médicaux chirurgicaux, il est maintenant plus facile de séparer les tumeurs des tissus nerveux sains. En d’autres termes, les microscopes ont aussi commencé à prendre leur place dans la notion “hybride”. Apparemment, avec les développements dans les technologies médicales dans un futur proche, ils peuvent prendre leur place dans les salles d’opération hybride sur le plan technique afin d’assurer et d’augmenter le confort des malades.

Lorsque nous regardons les années passées, nous remarquons que le développement des techniques d’opération invasives minimales dans notre pays et le monde entier et le développement des salles d’opération hybrides sont parallèles. C’est ainsi que les interventions chirurgicales les plus difficiles et complexes sont réalisées avec plus de sécurité. Ce qui offre de nombreux avantages au malade tels que moins de traumatisme chirurgical, une incision plus petite, une durée d’opération plus courte, moins de pertes de sang, moins de complications, moins d’hospitalisation et moins de coûts pour le patient et le médecin.

 

LA SALLE D’OPERATION HYBRIDE DANS LA CHIRURGIE DU CERVEAU

Les salles d’opération hybrides impliquées dans la chirurgie du cerveau, la moelle épinière et la colonne vertébrale sont utilisées pour la chirurgie traumatologique et de nombreuses autres maladies, parmi lesquelles : la chirurgie neurovasculaire des maladies vasculaires du cerveau ou de la moelle épinière comme l’anévrisme (ballon), la malformation artério veineuse (AVM), la chirurgie des tumeurs cérébrales ou stéréostatiques fonctionnelles et la chirurgie d’implantation spinale. Jetons maintenant un coup d’œil sur les appareils technologiques de la nouvelle génération utilisés dans les salles d’opération hybrides des chirurgies du cerveau et de la moelle épinière ainsi que sur leurs atouts dont profitent les malades et les chirurgiens.

 

TOMOGRAPHIE PAR ORDINATEUR AVEC BRAS-O (O-ARM CT)

Possibilité d’imagerie au cours de l’opération grâce à la tomographie mobile

Avec l’appareil de tomographie mobile qui est un système d’imagerie de la nouvelle génération, il est possible de prendre des images de tomographie par ordinateur au cours de l’opération. Grâce à cette technologie, il est possible de réaliser des imageries à 2 ou 3 dimensions au cours des opérations des chirurgies du cerveau ou moelle épinière-colonne vertébrale, et cela durant un temps très court de 13 secondes en trois dimensions avec un angle de 360°. Le système a aussi une fonction de positionnement robotique. L’appareil est rapidement rapproché de la table d’opération pour ainsi obtenir des imageries. Un autre avantage aussi important est bien évidemment de pouvoir obtenir au cours de l’opération des images de même qualité avec une moindre quantité de radiation (un tiers) par rapport aux autres appareils standards de tomographie. Cet appareil est particulièrement utilisé dans les chirurgies suivantes:

  • Malformations de la colonne vertébrale liées à la vieillesse
  • Compression de la colonne vertébrale
  • Tumeurs de la colonne vertébrale
  • Scoliose résiduelle de l’enfance et de l’adolescence
  • Certaines maladies du développement de la colonne vertébrale
  • Fractures dues aux traumas et vissage des dislocations (pose de platine)

La pose de vis sur la colonne vertébrale diffère selon l’endroit anatomique qui doit être déterminé avec une sensibilité de 1-2 mm. Les opérations de vissage de la colonne vertébrale étaient réalisées jusqu’à un passé récent avec des appareils d’imagerie donnant des images de 2 dimensions grâce à l’appareil nommé « scopie » qui a un bras en C. Dans ces opérations, les patients avaient parfois besoin d’être réopérés à cause de la probabilité de la déviation ou du mauvais positionnement des vis, ce qui augmentait le risque d’infection et prolongeait la durée d’hospitalisation. De plus, le taux de succès est en hausse dans les opérations de vissage réalisées avec la technologie O-Arm CT qui permet d’obtenir des images de tomographie 3-dimensions, et où la part d’erreur est nulle. Qui plus est, le système de neuro-navigation qui donne une sensibilité extrême à tous les objectifs et fonctionne en harmonie avec l’appareil O-Arm-CT permet d’augmenter la chance de réussite de l’opération s’ils sont utilisés simultanément au cours de l’opération. C’est ainsi qu’il est possible de pratiquement supprimer le risque de traumatisme des racines nerveuses et de la moelle épinière avec une sensibilité de 1-2 mm et de réaliser une opération plus sûre.

Grâce au système O-Arm CT, il est possible de minimiser les situations non désirées qui nécessitent d’autres interventions chirurgicales en prenant des imageries tomographiques dans des conditions stériles au cours de la dernière phase d’opération (par exemple; mauvais emplacement de la vis au cours des opérations de vissage de la moelle épinière, dans les chirurgies du cerveau : collection de sang dans la zone chirurgicale). Le patient peut vite se remettre debout et retourner chez lui.

En résumé, l’appareil O-Arm présente de nombreux avantages dans les opérations de vissage:

  • En donnant au chirurgien des renseignements critiques lors de chaque étape, il minimise la répétition de l’opération.
  • Le malade reçoit moins de radiation.
  • Avec une incision plus petite, le malade peut se remettre debout plus rapidement et souffre moins d’hémorragie.
  • Le système minimise les risques importants que les opérations complexes impliquent.
  • Il permet de diminuer le risque d’infection et minimise le risque de paralysie lié au vissage.

 

SYSTEME DE NEURO-NAVIGATION  

Une navigation qui connait toutes les facettes du cerveau 

Elle calcule les coordonnées de la zone chirurgicale et atteint la cible avec une déviation minimale, ce qui permet de minimiser le risque de mort ou de paralysie. La neuro-navigation de la nouvelle génération, en d’autres termes le système « d’orientation et de direction », calcule les coordonnées avec un système qui ressemble à la technologie GPS pour atteindre une cible lors des chirurgies du cerveau ou de la moelle épinière et permet au chirurgien d’observer des images scannées en 3 dimensions. Il est possible d’atteindre la lésion cible avec une grande précision (sensibilité d’1 mm) lors des chirurgies du cerveau grâce à la « neuro-navigation » de haute conception de la technologie informatique. Ceci permet ainsi de réduire au maximum les dommages des tissus sains au cours des opérations. Dans cette méthode, les imageries IRM et CT du malade sont prises et transférées sur l’appareil de navigation et permet donc d’établir un planning en visualisant les diverses zones du cerveau et de la moelle épinière du malade grâce à la navigation en temps réel au cours de l’opération.

Cette méthode peut être utilisée avec les autres technologies ou seule. Il est possible de réaliser une biopsie stéréostatique à l’aide d’une simple petite incision dans les cas d’une petite tumeur profonde ou cas similaire. En d’autres termes, il est possible de prendre un échantillon de tissu en atteignant directement la zone concernée avec une précision millimétrique à l’aide d’une aiguille. Il est ainsi possible de déterminer le traitement à suivre pour le malade selon les résultats de l’analyse pathologique du tissu prélevé.

Les avantages

  • Déplacement sans risques en évitant les zones critiques.
  • Réalisation de l’opération dans des limites invasives plus minimales (durée d’opération plus courte avec une incision plus petite).
  • Possibilité d’opération avec plus de sécurité sans perturber les tissus sains du malade.

 

NOUVEAU MICROSCOPE FLUORESCENT DE NOUVELLE GENERATION

Retirer le tissu cancéreux en le séparant des tissus sains

Comme tout le monde le sait, le traitement des tumeurs du cerveau et de la moelle épinière est réalisé en microchirurgie. La plus grande difficulté de cette chirurgie est la séparation des tissus malades des tissus sains. Il est parfois difficile voire impossible de réaliser cette séparation avec un microscope chirurgical standard. Grâce aux microscopes de la nouvelle génération, qui utilisent des filtres spéciaux de lumière comme par exemple le fluorescent, il est facilement possible de différencier les tissus cancéreux colorés des tissus nerveux sains. Ainsi grâce au microscope particulier associé à la neuro-navigation, il est possible de retirer au maximum la tumeur avec une plus petite incision et une moindre erreur.

Ce système qui se trouve dans seulement quelques établissements en Turquie est utilisé dans les opérations des maladies cérébrovasculaires et pour les opérations des tumeurs. Par exemple, grâce à la substance particulière injectée au malade au cours de l’opération, il est possible de visualiser les veines du cerveau en réglant les filtres du microscope, donc de réaliser l’angiographie cérébrovasculaire. Ceci permet de visualiser le réseau veineux du cerveau avant même la fin de l’opération et augmente donc la chance de traitement des malformations veineuses grâce à une méthode chirurgicale plus fiable et efficace.

NEUROMONITORISATION INTRAOPERATIVE  

Les points critiques du cerveau en direct sur l’écran!

Afin de minimiser les dommages des nerfs liés aux opérations des tumeurs du cerveau et de la moelle épinière (risque de paralysie), ce système permet d’observer en permanence sur le moniteur les voies de reflexe, les racines des nerfs, la moelle épinière, le cerveau en envoyant des stimuli électriques grâce aux électrodes placées au cours de l’opération sur les muscles et le cuir chevelu du malade. Le système avertit le chirurgien en cas de changement des valeurs suivies au cours de l’opération par un expert neurologue. Ce qui permet ainsi d’éviter le développement d’un dommage irréparable chez le malade (comme la paralysie) et donc d’éviter de baisser la qualité de vie. Le malade peut retourner très rapidement à sa vie quotidienne et professionnelle.

QUE VA-T’IL SE PASSER DANS UN FUTUR PROCHE?

La chirurgie robotique qui a déjà intégrée de nombreuses branches va être de plus en plus utilisée dans bien d’autres domaines, ce qui permettra donc d’utiliser plus efficacement et largement la nouvelle technologie développée avec la notion de chirurgie invasive minimale. La notion « hybride » englobe non seulement les nouvelles technologies en développement mais aussi les développements dans les applications d’intelligence artificielle. Nous pouvons donc envisager que l’intelligence artificielle va fortement contribuer au succès des traitements et à la sécurité du malade tout au long du processus allant du diagnostic au traitement.